test

Publié le par lulu

Il ne fait aucun doute que Stronghold Crusader fut en son temps une référence du STR médiéval sur PC. Comment expliquer cependant que Gamecock ait attendu six longues années pour publier une édition Extreme aujourd'hui complètement dépassée ?

Stronghold Crusader Extreme

Il y a des stratégies commerciales qui laissent parfois songeur. Alors qu'on peut se procurer un exemplaire de Stronghold Crusader pour moins de 5 euros dans n'importe quel supermarché, voici qu'on le retrouve aujourd'hui en rayon à 30 euros ! Certes, il bénéficie de toutes les améliorations apportées à la série au fil du temps, ainsi que de nouvelles fonctionnalités dites "extrêmes", mais en substance il s'agit bien du même jeu. Alors mis à part les fans hardcore nostalgiques des RTS 2D à l'ancienne, on ne voit guère à qui cette mise à jour onéreuse s'adresse exactement.

Test Stronghold Crusader Extreme PC - Screenshot 27Une brêche dans les murailles annonce souvent la fin de la partie.

Stronghold Crusader, paru en 2002, est un RTS médiéval doublé d'un jeu de gestion plutôt complet. En tant que seigneur d'un domaine, il s'agit d'édifier une cité fortifiée tout en développant un système économique complexe pour soutenir une armée de croisés impatients d'en découdre avec l'ennemi. On doit par exemple abattre des arbres pour construire des catapultes ou équiper ses archers. Des fermes produisent les matières premières que l'on peut transformer pour obtenir de la nourriture et approvisionner nos ateliers. Il faut élever des murailles et bâtir des tours. Une fois son bastion fermement établi, on recrute de nombreux soldats pour en assurer la défense puis on part à l'assaut des citadelles adverses. Les sièges sont généralement épiques. Balistes, pluies de flêches, huile bouillante, il ne manque rien. A l'époque, un million de joueurs avaient acclamé ce RTS passionnant tandis que la critique ne tarissait pas d'éloges à son sujet.

Test Stronghold Crusader Extreme PC - Screenshot 28L'adversaire ne s'attendait pas à ce que mon armée passe par la rivière.

On retrouve dans Stronghold Crusader Extreme tout ce qui faisait le charme de la série mais le niveau de difficulté a été considérablement revu à la hausse. La vingtaine de nouvelles missions disponibles dans la campagne Extreme sont ainsi toutes plus stressantes les unes que les autres. A peine a-t-on le temps de passer en revue les troupes dont on dispose que l'on est déjà engagé par les armées ennemies. Il faut donc faire preuve d'une rapidité d'exécution surhumaine pour prévenir tant bien que mal ces assauts aussi soudains que meurtriers. Même avec une parfaite connaissance du jeu, on est condamné à recommencer certaines missions encore et encore jusqu'à ce que les conditions soient réunies pour résister. Tout ça pour dire que Stronghold Crusader Extreme se destine avant tout à un public ayant déjà passé de longues nuits sur l'édition originale. Ces spécialistes noteront probablement qu'il peut désormais y avoir jusqu'à 10 000 unités sur le champs de bataille et que l'on peut combattre de nouveaux adversaires sur des cartes inédites. Mais sincèrement, à part les fans de la première heure, qui voudrait débourser 30 euros pour l'édition hardcore d'un vieux titre en 2D ? Le rétro gaming c'est sympa ; Quand il est gratuit, c'est encore mieux !

la note de jeux video .com  :08/20
la note de pc4war               :1/10

Publié dans test et astuce

Commenter cet article

chipounette 05/09/2008 22:06

t'as raison, la pilule passe mieux quand il est bien, mais là, ils exagèrent... j'espère que tu vas pas l'acheter. bises

guitton 05/09/2008 19:04

bonsoirs!ludo j epere que tous va bien pour toi?? bien ton article je suis d accord avec toi quand c'est gratuit ,c' est mieux bizzzzzzzzzzzz      chris